Song

~ LAS MARÍAS ~
version originelle et anglaise
 


Je m'appelle María de Luz
Mille ans (du) berceau au tombeau
Mille voix se trouvent dans mon coeur
Que portent les ailes de jeunesse

Je suis de mains étrangères
mes enfants ne savent rien de moi
Cachée au voisin(age) américan
Je guarde en moi ma souffrance

Ici cette usine bruyante
mes doigts font leur travail
Nulle pensée de patrie ou futur
Me contente de ce qu'on me donne

Ici en cette cusine
en cette ville où je suis
quels noms compliqués ils donnent
aux 'tacos' de chez moi

Rire et aussi tristesse
me donne cette vie au nord
ces rêves je porte en moi-même
peu-être viendront-ils un jour

Me souviens la ferme et l' bétail
sourires et fierté d'antan
mon autel salé par mes larmes
pour toutes le Maries qu' nous sommes

Je prie pour ma mère la terre
La vie et la liberté
Je cherche ma soeur la justice
la paix, culture et bonheur

-

ta da - ta da ta ta da
ta da - ta da ta ta da
ta da ta ta da ta ta da
ta da - ta da ta ta da


Home
Poetry
Favorites
Stuff